Engagée dans la protection de la biodiversité, la Direction EDF ENGIE Corse participe depuis 2022 au programme européen LIFE+ pour la préservation du gypaète barbu, rapace emblématique des montagnes. Le projet vise à sécuriser l’environnement de cette espèce fortement menacée, afin qu’elle puisse se reproduire dans les meilleures conditions sur le territoire. 

En savoir plus sur le programme…

Coordonné par le Parc Naturel Régional de Corse en partenariat avec la Ligue de protection des oiseaux, le programme Life + Gypaète Rescue a pour objectif d’éviter l’extinction de l’espèce sur l’île, notamment par la réintroduction d’oiseaux sur le territoire mais aussi la mise en place de divers dispositifs pour empêcher certaines espèces de venir se percher sur les lignes électriques, leur évitant ainsi l’électrocution.

Des secteurs critiques pour la survie du gypaète* ont été identifiés entre Castirla et Francardo en Haute-Corse. EDF s'est d'ailleurs engagée à y mener des actions concrètes d'ici 2025. Ainsi, l'enreprise a déjà sécurisé certains interrupteurs aériens et transformateurs ou encore installé des dispositifs anticollision**. Et en septembre 2023, elle a procédé à la dépose de la ligne électrique haute tension sur ce même secteur.

  @crédit photos Jeannot Filippi (corse-matin)

*Le gypaète barbu : reconnaissable en vol grâce à sa grande envergure qui peut aller jusqu’à 3mètres et qui en fait l’un des rapaces les plus grands d’Europe, le Gypaète est une espèce en forte diminution. Actuellement, on recense entre 16 et 18 oiseaux présents sur le territoire. La faible superficie de la Corse (environ 8 750 km2) et sa topographie « Une île dans la mer » limitent la population du Gypaète sur l’île contrairement aux continents. En effet, l’oiseau a, à la fois une maturité sexuelle tardive, environ sept ans et une fécondité très mince, un seul petit par couple et par an. Il niche et vit sur les grandes hauteurs, où la végétation est basse voire inexistante ; Oiseau charognard, il a besoin de grands espaces pour rechercher sa nourriture dont la quantité est également imprévisible. Autant de conditions qui impactent sa survie et limitent sa reproduction. D’autre part, son mode de vie et ses caractéristiques biologiques contribuent à son classement dans la catégorie des espèces menacées. 

**La pose de ces dispositifs anticollision : EDF Corse a fait appel à l’entreprise Skydrone Robotics pour l’installation de balises avifaunes « Firefly » le long d’une ligne électrique à l’aide d’un drone. Ces repères visuels positionnés sur les lignes empêchent les oiseaux de rentrer en collision avec les fils et se révèlent très efficaces pour la pérennité de l’espèce en Corse.